Bien être de l'esprit Développement personnel

Notre quête du sens de la vie

Nous passons tous dans notre existence par des questionnements sur le sens que nous donnons à la vie, à notre propre vie. Ces questionnements sont légitimes, car ils sont humains. Nous évoluons aujourd’hui dans un monde avec de plus en plus de libertés et de possibilités et cela nous pousse vers une quête de sens perpétuelle. Nous avons un besoin viscéral de donner du sens à ce que nous sommes et à ce que nous faisons. Vous le savez déjà, la conscience de soi est le propre de l’homme. Nous sommes les seuls êtres connus dans ce monde possédant la capacité d’observer nos pensées, nos actes, nos émotions. C’est une chose merveilleuse. Mais c’est aussi porteur d’une certaine responsabilité. Nous semblons alors incapable de juste « vivre », nous voulons « bien vivre« , être ancré dans une existence qui nous semble choisie et balayer d’un revers de la main les multiples frustrations qui pèsent sur nous. N’est-ce pas là une quête qui nous assoiffe et nous nourris d’illusions ? Notamment celle du libre arbitre et de la toute puissance humaine ?

Il est normal de se demander au fond de nous ce que nous désirons vraiment. Chacun d’entre nous est appelé à être à l’écoute de ses envies. Cela nous pousse à mieux nous connaître. La connaissance de soi va de paire avec la conscience de soi. Pour satisfaire ses envies, nous faisons des plans, nous nous ajustons. Mais dans cette quête « du plus », est-ce que nous ne passons pas à côté de l’essentiel ? Notamment du moment présent et de la gratitude que nous pourrions ressentir pour ce que nous avons déjà. De la gratitude pour ce que nous sommes à la finalité des évènements passés. Sans nous en rendre compte, nous nous imposons des injonctions au bonheur. Nous essayons de trouver du sens dans tout, jusqu’a l’essence même de notre existence sur terre. Nous voulons que notre passage dans ce monde compte. Nous voulons compter, alors que nous sommes une vie parmi 7 milliards d’autres vies. Mais c’est humain. Et l’humain manque parfois cruellement d’humilité.

Accepter que nous ne sommes pas les seuls maîtres à bord du navire de notre vie et lâcher prise est vraiment la clé du bonheur. Le lâcher prise est un « acte de foi » dans lequel nous nous engageons non sans difficultés. C’est modifier son regard sur le monde, s’ouvrir à l’imprévu et accepter que nous ne pouvons pas tout contrôler dans notre vie. Plutôt que de se demander si notre vie à un sens, se torturer, il faut être en capacité d’avancer sans boule de cristal et de donner du sens par nos actes et pensées, en toute bienveillance. Être dans le moment présent et se détacher des croyances communes que la société tente de nous imposer. Il faut bien entendu savoir s’écouter, ajuster notre chemin pour qu’il nous emmène là ou nous aspirons être. Mais sachez que la vie vous emmènera là ou elle le décidera, et qu’a la finalité de toute chose, vous regarderez le chemin parcouru, et vous y trouverai tout le sens que vous tentiez de trouver tout ce temps. 

__________________________

Le Blog est aussi sur PINTEREST

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *