Bien être de l'esprit Développement personnel

La solitude, un chemin vers soi

Nous évoluons dans un monde toujours plus connecté, alors que paradoxalement des millions de personnes souffrent de solitude en France aujourd’hui. Nous avons tous peur, ou presque, de la solitude et nous avons tendance à la fuir en nous nourrissant de cette addiction aux nouvelles technologies. Que ce soit par les réseaux sociaux, la télévision… bref tout ce qui peut nous permettre l’évitement de soi. Pourtant la solitude est une rencontre avec soi-même salvatrice et nous allons voir pourquoi.

Dans notre société actuelle, la solitude est très mal perçue ; elle est souvent associé à tort à de l’isolement, du désespoir. Celle-ci peut être parfois subie en raison de certains évènements de la vie (deuil, rupture amoureuse, mutation professionnelle…), mais elle peut aussi être choisie ! Quelque soit les raisons de notre solitude, il est nécessaire de l’accueillir avec bienveillance et de la voir comme une merveilleuse opportunité de partir à la découverte de soi. Quelle plus belle aventure que de se découvrir, de définir ses rêves, trouver du sens à sa vie et pourquoi pas… s’aimer ? Bien entendu, il faut savoir travailler sur l’angoisse que génère la solitude chez nous dans un premier temps, avant de pouvoir l’accepter et l’utiliser comme clé de notre liberté individuelle. Vous l’aurez compris, être seul(e) cela s’apprend ! Et cela ne se fait pas du jour au lendemain, il faut du temps.

Paradoxalement la solitude nous permet aussi de mieux vivre avec les autres ; il faut d’abord savoir se connecter à soi, et apprécier sa propre compagnie avant d’attendre des autres qu’il trouve la notre agréable. Accepter la solitude sans crainte nous permet de nous ouvrir différemment à nos paires. En effet, nous cessons d’attendre des autres qui comblent nos besoins et nous rassurent sur ce que nous sommes. Encore une fois, si vous êtes dans des stratégies d’évitement et que votre peur de la solitude est votre seule motivation à nourrir des liens, alors vous nourrirez les mauvais et vous ne ferez que renforcer le sentiment de solitude. 

Et si à partir d’aujourd’hui on mettais nos peurs de côté et qu’on se sentais tout simplement bien ?

Je ne suis pas seul(e), je suis avec moi-même.


Le Blog est aussi sur PINTEREST

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *