Bien être de l'esprit Développement personnel

Comment arrêter de se saboter ?

Je suis la première à pratiquer l’auto-sabotage. Non pas que j’en ai envie ou bien que je ne sois pas consciente à ce jour de ce problème. Mais parce que j’ai des croyances ancrées en moi depuis mon plus jeune âge, et il n’est pas aisé de s’en débarrasser comme ça. Elles sont là en raison d’un manque de confiance en moi ainsi que d’une insécurité émotionnelle. Cela m’apporte malheureusement son lot de doutes et d’obstacles pour avancer dans la vie. Dans mon cas, je commence à mettre le doigt sur la raison de cette insécurité ; elle est là paradoxalement à cause d’une surprotection excessive durant mon enfance. Cela m’a fait me sentir inférieure et invalide. Incapable de faire quoi que ce soit toute seule. Je me suis construite sur une faible estime de moi  et je suis devenue une personne très insécure.

Je n’y arriverais pas 

Une affirmation parmi tant d’autres qui tournent en boucle dans notre tête et nous mettent des barrières dans tout un tas de domaines. On a toujours peur de ne pas arriver à faire les choses seul(e) correctement, peur du jugement d’autrui, en demande d’attention perceptuelle pour se sentir capable… etc. Sans oublier que l’on se compare constamment avec les autres pour juger de nos capacités et on jalouse ce que eux réussissent à faire et pas nous. Alors que bien souvent, nous n’avons même pas essayé, déjà par anticipation d’un échec. On se sabote avant même de s’autoriser à essayer. Ce comportement devient un mécanisme de défense toxique et on finit par ne plus se rendre compte qu’on se tire une balle dans le pied à chaque opportunités.

Mais cet état d’esprit n’est pas fixé dans le marbre. Avec du temps et de la patience on peut se défaire de ses croyances limitantes. Donc la première chose à faire et d’arrêter de penser que c’est une fatalité. Que nous pensons ainsi, que nous sommes nul(le)s (à tord) et que cela ne peut pas être autrement. Il faut prendre conscience que cela ne nous sert en rien et que cela va nous apporter que des regrets pour plus tard, car vous vous serez interdit de faire les choses. 

Me concernant, cet état d’esprit transpire malheureusement chez moi et je me positionne constamment en victime pour justifier mon manque de confiance. « Je suis incapable (…) ce n’est pas fait pour moi... ». Mais récemment, après avoir pris conscience de tout ça et avoir perdu des choses qui comptait dans ma vie (des personnes aussi), j’ai décidé qu’il était temps d’arrêter de subir et de prendre les choses en main.

Je vous en avais parlé dans un article récemment, la pratique de la pensée positive est très efficace mais cela nécessite une gymnastique d’esprit quand on a pas l’habitude d’être dans une dynamique positive et non défaitiste. Je vous invite à le lire si ce n’est pas déjà fait. Aussi, il ne faut pas hésiter à chercher des lectures sur le sujet, afin d’utiliser des outils adaptés à vous, pour vous aider à vous détacher de vos croyances limitantes. Le tout est de vouloir changer !


Le blog est aussi sur PINTEREST

(2) Comments

  1. fazy206 says:

    Je suis d’accord avec toi. Et j’irai même un peu plus loin dans la pensée positive.. je veux dire par là qu’il est nécessaire de s’entourer de personne positive.. les gens influencent beaucoup notre façon de penser même si nous ne nous en rendons compte que très tardivement des fois quand le mal est déjà fait..

    1. recreationzen says:

      Oui bien entendu, c’est un facteur à prendre en compte aussi. Longtemps je me suis entourée de personnes toxiques qui me tirait vers le bas.
      Cela nous influence énormément.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *